Revue de web, septembre 2008

03/10/2008

Il faut s'y faire, septembre a filé en coup de vent, et c'est déjà l'automne. Bon prétexte pour rester grippé bien au chaud, à jouer et surtout à surfer sur le web vidéoludique.

Côté francophone

Evidemment, il suffit que je dise que les francophones n'écrivent plus rien d'intéressant, pour que je tombe sur un individu de la trempe de Shane Fenton, nouvellement inscrit sur notre joyeux forum. Le pauvre se plaint de ne pas être assez lu, et il a bien raison car ce qu'il écrit sur Gaming since 198X est des plus revigorant. Shane Fenton s'intéresse avant tout à ceux qui attaquent le jeu vidéo pour sa violence : il ne se contente pas de les fustiger, il les écoute, ce qui lui permet une approche nuancée du sujet. Car il faut bien faire la distinction entre les sincères et les hypocrites, et ne pas rejeter en bloc la question. On trouve ici une sélection de ses articles, lisez-les, tout est bon dans le Fenton.

Sur le même sujet, suite aux déclarations d'un adolescent lyonnais attrapé en train de brûler des voitures, et qui disait s'être inspiré de GTA IV, un article intéressant de Rahan sur Gameblog.fr (oui oui, Gameblog.fr), qui interroge le manque de prudence des médias généralistes.

Côté anglophone

Spécial Gamizart

The Marriage

Alors le jeu vidéo, de l'art ou du cochon ? Quelques articles se penchent sur la question du Gamizart, notamment grâce à la sortie de Braid qui a nourri un assez vif débat, y compris sur notre forum. On peut trouver le point de vue du designer Jonathan Blow qui s'exprime sur ses intentions et la réception du titre dans cette interview réalisée par Chris Dahlen pour le site Avclub. Margalis de F13.net livre un article polémique sur la question : les créateurs doivent se méfier de toute présomption, et s'appliquer à réaliser une oeuvre cohérente avant de se désigner comme artistes. Pour finir, Matthew Wasteland évoque sur GameSetWatch le jeu de Rod Humble, The Marriage : jeu expérimental, qui demande au joueur de maintenir l'équilibre entre deux formes géométriques, symboles du couple. Selon Wasteland, le système de jeu proposé par The Marriage est bien, comme le désirait son créateur, une oeuvre d'art. Mais elle n'est pas distrayante, au contraire d'un jeu comme Portal, qui marie un système signifiant à un contexte plaisant. On pense évidemment à la conviction des dramaturges classiques : il faut plaire et instruire tout à la fois.

Manifeste Action Button, manifestations d'amour et le reste...

Tim Rogers, une sacrée tête à claques.


Toujours aussi fou, toujours aussi énervant, mais toujours aussi intéressant : Tim Rogers. Son site Action Button propose un manifeste dont je voulais vous parler le mois dernier, mais que j'ai oublié de citer. Voilà qui est réparé. Une liste des 25  jeux, accompagnée d'articles fait d'Another World d'Eric Chahi, le meilleur jeu de tous les temps. Evidemment une telle liste n'est pas à prendre pour argent comptant, mais elle permet de découvrir des titres inattendus,  comme Spartan : Total Warrior et d'alimenter des discussions infinies.

Allez, parlons encore de Brandon Sheffield, mais il ne s'agit pas d'interview ce mois-ci. Dans « Cahiers des jeux : the press / industry relationship », le journaliste de Gamasutra appelle à une meilleure compréhension entre la presse et les développeurs : le jeu vidéo a besoin d'une critique de qualité.

Le Japon, il n'y a pas si longtemps à l'avant-garde vidéoludique, serait-il en passe de se trouver marginalisé ? C'est la question que se pose Edge-online. Si les développeurs japonais, après une période d'adaptation semblent de plus en plus ambitieux dans les productions next-gen, il semblerait bien qu'ils visent avant tout l'Occident, beaucoup plus que le marché nippon.

Heureusement, le jeu japonais est universel : c'est en tout cas ce que suppose Jeremy Parish sur Gamespite. Véritable déclaration d'amour rétro, son article affirme : « Mega Man 9 may save video games. »

Le classique du mois

Outrun 2

Puisque nous en sommes aux déclarations d'amour, revenons à une époque où Stuart Campbell mettait régulièrement à jour son site World Of Stuart. Dopé aux blue skies d'Outrun 2, le célèbre misanthrope et journaliste chômeur anglais délivre un double article vrombissant consacré au superbe jeu d'arcade de Sega.

Réagir sur le forum


Martin Lefebvre


 
Rechercher :